CFTC Paris | Repos dominical
149
post-template-default,single,single-post,postid-149,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Repos dominical

Repos dominical

Ils nous ont écrit « 

Sabine, employée de banque : « le dimanche est la seule journée où l’on peut vivre une vraie vie de famille. J’ai déjà vécu une vie de couple où le mari travaillait le dimanche avec un repos le lundi alors que moi je ne travaillais pas le dimanche mais travaillais le lundi. Ce type de situation n’est ni facile à vivre pour le couple, ni pour les enfants, ni pour la famille. Le repos dominical est impératif ».

Brigitte, secrétaire médicale et déléguée syndicale : « Je travaille dans une clinique privée. Sachant que les germes poussent même le dimanche, on ne peut faire moins que de soigner les malades mais pour faire les courses au supermarché , 6 jours suffisent… ».

Loïc, agriculteur : « pour la vie sociale, il faut respecter le jour de repos pour tous et aussi pour la vie familiale et aussi pour la tradition religieuse (pour que tout le monde se respecte il faut commencer par respecter les traditions d’un pays).

Paul, employé de banque : « la vie ne se réduit pas aux activités commerciales. Il existe suffisamment de temps en semaine pour ces activités. Consommer n ‘est pas une finalité en soi, mais qu’un moyen. La finalité étant l’ épanouissement qui passe par la réalisation de l ‘être ».

L’Équipe CFTC d’AUCHAN, grande distribution : « Notre position est très claire à ce sujet, nous nous devons de signer cette pétition ».

Pierre, énergie contremaître : « De part mon métier, je prends une astreinte technique pour assurer la sécurité des personnes et de biens. En dehors de cas de cette nature(santé sécurité) ou de fourniture de denrée périssable, je ne vois pas l’intérêt d’ouvrir des commerces le dimanche ».

Marie, employée : « Allonger l’amplitude horaires des magasins c’est inutile. Grâce à Internet les achats c’est 24h/24, toute l’année sans se fatiguer, livrés à domicile. De plus, avec l’automatisation des caisses, c’est moi client qui travaille et travaillera même le dimanche. Voilà le piège de la société de consommation. A souligner le jeu inégal des grandes surfaces et petits commerces. OUI OUI OUI au repos dominical pour tous ».

Igor, opticien : « Le dimanche est notre dernier bastion de liberté face aux barons de la finance multimillionnaires, qui ne voient en nous que des chiffres sur un bilan et qui seraient les seuls vrais bénéficiaires d’une telle « ouverture de marché » !

Christophe, commercial : « si le gâteau est coupé en 7 plutôt qu’en 6 il reste le même, mais le coût en charges fixes sera plus important et c’est le client qui le paiera ».