CFTC Paris | Repos dominical : URGENCE !
387
post-template-default,single,single-post,postid-387,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Repos dominical : URGENCE !

Repos dominical : URGENCE !

MANIFESTATION DEVANT LE MINISTERE DU TRAVAIL

ET DES RELATIONS SOCIALES,

LE 30 JUIN 2009 DE 11 H A 13 HEURES

 

 

Le syndicat du commerce SECI CFTC appelle l’ensemble des salariés du commerce à se joindre à la manifestation du 30 juin 2009 devant le ministère du travail et affaire sociale, 127 rue de Grenelle – Paris

75007, pour marquer fortement leur opposition à la proposition de loi soutenue par le gouvernement permettant l’ouverture des magasins le dimanche.

 

Pour la CFTC, il est évident que si ces dispositions devaient être adoptées cela reviendraient à supprimer le repos dominical et l’ensemble des salariés du commerce seront impactés, mais bien d’autres secteurs également, la logistique, le transport et à terme ?

 

La CFTC réaffirme que la notion de volontariat n’est qu’un leurre, l’ensemble des salariés du commerce savent très bien qu’à partir du moment où leur entreprise décidera d’ouvrir le dimanche ils n’auront d’autre choix que d’être présent. (Comme l’a d’ailleurs très bien montré le sondage IPSO de décembre 2008 ou 85,3 % des cadres supérieurs pensent que les salariés n’auront pas la possibilité de refuser de travailler le dimanche si leur employeur leur demande).

 

Pour la CFTC la majoration de la rémunération mise en avant par le député Richard Mallié, n’existera pas dans les faits. Car dans ce cas pourquoi rejeter l’amendement CE 5 lors de la commission des affaires

économiques… Amendements présenté par le député Jean Gaubert, qui indiquait qu’en cas de dérogation au principe du repos dominical, la rémunération des salariés doit être doublée et ils doivent en outre

bénéficier d’un jour de récupération.

 

La CFTC affirme qu’une telle réforme ne devrait être envisagée qu’après avoir réalisé une étude d’impact qui permettrait d’en mesurer l’ensemble des conséquences, et non pas à la va-vite sans la moindre véritable concertation avec l’ensemble des acteurs concernés. Nous sommes là dans un véritable virage de notre organisation de société (vie familiale, amicale, associatives…) qui s’organise autour du jour de repos

commun de l’immense majorité salariée.

 

La CFTC réaffirme sa volonté de préserver le repos dominical !

 

Contact : Eric SCHERRER Secrétaire Général SECI-CFTC