CFTC Paris | Retraites: un syndicat de la fonction publique prône une « grève équitable »
689
post-template-default,single,single-post,postid-689,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12.1,vc_responsive

Retraites: un syndicat de la fonction publique prône une « grève équitable »

Retraites: un syndicat de la fonction publique prône une « grève équitable »

PARIS, 21 sept 2010 (AFP) – Un syndicat de la fonction publique appelle, à l’occasion de la journée d’action de jeudi sur les retraites, à pratiquer la « grève équitable », qui consiste à déposer un congé tout en versant une retenue du salaire à une organisation caritative.

L’opération est lancée par la CFTC du ministère de l’Intérieur (CFTC-MI). Concrètement, le syndicat propose à « ses adhérents et sympathisants » de déposer jeudi « une demi-journée de RTT ou de congés afin de se rendre aux manifestations », organisées contre la réforme gouvernementale des retraites.

Pour justifier cette initiative, la centrale chrétienne se dit « consciente des contraintes qu’engendrent les grèves à répétition dans un contexte de forte crise économique » mais aussi de leur « très faible impact » dans les administrations.

Même si ses adhérents sont appelés à prendre un congé, « pour autant, la solidarité reste pleine et entière » avec les grévistes.
« Dans ce contexte, la grève équitable consiste à verser à une organisation caritative ou humanitaire l’équivalent d’une journée de grève dans la fonction publique, soit 1/30e du salaire brut (ou moins, selon les moyens de chacun) », précise la CFTC-MI.

Dans la fonction publique, lorsqu’il se met en grève, un agent se voit retenir l’équivalent d’une journée de salaire, quelle que soit la durée de son arrêt de travail.